Yko

05 Avr Vincent Solheid – 365

Du 14-04-2016 au 17-04-2016

VERNISSAGE: 14-04-2016 18H > 21H

J’aime ces deux ombres. J’aime les voir se tirer l’un l’autre, presque dansant.

J’aime cette petite route qui s’élève un peu, près de la croix.

J’aime ces deux personnages de film, ces deux ombres noires dans la neige.

J’aime ce silence.

« Warhay » ne signifie rien, ou signifie tout : une place, un endroit non cultivé, un chemin. Un chemin sinueux, qui longe la maison familiale. C’est ce chemin que deux ombres remontent en courant, main dans la main, un soir d’hiver. Un frère, un grand-père. La scène provient d’un film de famille, un instant d’un autre temps.

L’artiste, Vincent Solheid, a peint cette scène une première fois, pour le plaisir. La mort de son frère, produit une nécessité, un besoin, celui de peintre tous les jours cette scène-là. Obsessionnellement.

Warhay, c’est le parcours d’un deuil, celui de Vincent, mais aussi celui de tout un chacun, Patricia, Dominique, Renaud, Morgan et bien d’autres.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest